Compte tenu de l’annulation de la soirée programmée en 2020 pour cause de pandémie due à la COVID 19, les artistes prévus ce soir là ont bien voulu accepter de se produire en 2021, bien entendu, si les conditions sanitaires ne se dégradent pas à nouveau.

Ainsi donc, en première partie se produira le groupe «RHUM ET EAU», et la deuxième partie sera assurée par le groupe «LES VRILLES».

 

RHUM ET EAU

 

 

Duo lorientais composé de Guillaume YAOUANK à la guitare et Vincent LE GRUMELEC au clavier.

 

 

 

 

 

 

 

Tombés dans la marmite du chant de marins dès leur enfance, les deux compères apportent un souffle nouveau au style.
De grosses tranches de rigolade en purs moments d’émotions, le duo de voix coupe court aux préjugés «choralesques» de la chanson de marin.
Adaptations personnelles de chansons traditionnelles, compositions originales ou reprises des grands auteurs du genre (Michel TONNERRE, Yannick AR BLEIZ, Charles CARTERON….), c’est une véritable invitation à embarquer pour les meilleurs escales portuaires !
A cela s’ajoutent de nombreux clins d’œil à la chanson française et irlandaise.
Avec 3 albums à leur actif, les «frangins» écument les routes pour faire redécouvrir le patrimoine musical de leur côte natale.

 

les Vrillés, Kézako ?

 

Parce que le groupe est constitué d’une bande de potes qui devient carrément folle une fois lâchée sur scène, le nom « les Vrillés » représente l’énergie et la fougue de ces 8 musiciens bretons.
Kilts, énergie débordante, bonne humeur partagée, guitares électrisées, bombarde et cornemuses endiablées : voilà la recette de ces artistes débridés !

Ils partagent un lien direct très fort avec le public et n’hésitent pas à inviter de nombreux copains musiciens à les rejoindre sur scène.

Avec les Vrillés, vous avalerez un grand bol d’eau salée, par les oreilles, à la mode bretonne !

 

 

 

BIOGRAPHIE

«Les Vrillés» c’est un clin d’œil au groupe «The Terre Neuve» où certains membres du groupe ont joué pendant 13 ans.
Ils y ont écrit une grande part des musiques aujourd’hui jouées par Les Vrillés (= Lévriers).
D’une «race» à l’autre, en conservant l’esprit festif, ils continuent l’aventure avec de nouvelles compositions tout en gardant une grande partie des morceaux de l’époque «The Terre Neuve».
Les kilts survoltés les accompagnent toujours sur scène et cette énergie folle qui les caractérise décuple la puissance de cette «bête» devenue incontournable.